Depuis 2013, le sacro-saint PageRank n’est plus public. Seul Google connaît sa valeur. Ceci est d’autant plus regrettable que l’évolution de votre PageRank joue un rôle déterminant dans la visibilité de votre site sur Google, et donc dans le trafic organique que vous atteignez. Vous voulez donc pouvoir estimer sa valeur ou au moins son évolution, afin d’évaluer l’efficacité de vos efforts en SEO. Heureusement, il existe des alternatives au PageRank. On vous les liste ici.

Qu’est-ce que le PageRank ?

Comment sont classés les sites dans les pages de résultats de recherche de Google ? La formule est secrète, notamment afin qu’elle ne soit pas manipulée. L’un des éléments en jeu n’est autre que le PageRank, un indicateur attribuant à chaque site un score de 0 à 10. Ce score évalue en définitive la popularité d’un site web.

Pour résumer, le PageRank est mesuré par le nombre et la qualité des backlinks vers votre domaine, cette qualité étant mesurée par les pages émettant ces mêmes liens. Eh oui, si votre petit cousin redirige vers votre blog, cela aura moins d’impact que si LeMonde.fr inclut dans un de ses articles un lien vers votre site web. Bien essayé cela dit.

Moz – L’Autorité de Domaine

LinkJuice.io

L’un des meilleurs services SEO du web, a.k.a. Moz, possède son outil d’évaluation de domaine. Il se veut un indicateur au sens large de la capacité d’un site à apparaître haut placé dans les résultats de recherche. La Domain Authority s’étend sur une échelle de 1 à 100. Il est possible de la vérifier sur la section Open Site Explorer de Moz.

Le score est censé être mis à jour tous les mois, mais il arrive au service d’être en retard. En effet, les crawlers de Moz doivent parcourir des millions de pages pour vérifier l’existence de nouveaux backlinks. Cette indexation est un processus lourd en ressources pour le service, mais c’est le prix à payer pour obtenir un score fidèle à la réalité. Alors prenez votre mal en patience… Ou utilisez une des autres alternatives ci-dessous.

Ahrefs – Le Domain Rating

Ahrefs, malgré son nom à coucher dehors, est aussi l’un des outils de référence pour tout responsable SEO. Son indicateur phare est le Domain Rating. Il est basé sur une estimation du nombre de liens renvoyant vers le domaine concerné. Et, comme d’habitude, la qualité entre aussi en ligne de compte.

Pour éviter d’être piégé par un seul domaine renvoyant une infinité de liens, l’indicateur prend en compte le nombre de domaines référents. En clair, si un domaine possède 2 000 backlinks vers votre propre domaine, l’algorithme le prendra en compte en ne considérant qu’un seul domaine référent. Ce fonctionnement mime vraisemblablement celui du PageRank.

Le Domain Rating, allant de 0 à 100, fonctionne sur une échelle logarithmique. Plus vous êtes haut, plus chaque point est donc difficile à aller chercher.

Majestic – Le TrustFlow

Le service Majestic offre sa propre alternative, le Trust Flow. L’appellation rappelle le TrustRank, un algorithme utilisé par le moteur Yahoo pour donner plus d’importance aux liens en provenance de sites gouvernementaux ou liés au monde éducatif (les .edu notamment). Par extension, un backlink sur un site de bonne réputation aura plus de poids que vingt liens issus de vingt domaines banals ou douteux.

Le TrustFlow adopte le même fonctionnement en évaluant la qualité des liens pointant vers un site web. L’indicateur se concentre exclusivement sur la qualité, et pas (ou peu) sur la quantité, ce qui le différencie des autres indicateurs.

SEMRush – Le SEMRushRank

Cet indicateur classe les 100 000 plus gros domaines dans la base de données de SEMRush. Le rang obtenu par un site correspond à sa position parmi ces 100 000 gros poissons. Le classement s’effectue selon les mots clés enregistrés et le trafic estimé provenant des recherches correspondantes.

Le SEMRushRank n’est donc pas un équivalent direct du PageRank. Il reste toutefois un indicateur intéressant pour repérer les sites sur lesquels concentrer ses efforts en termes de Netlinking. Un lien sur l’un des meilleurs sites classés par le SEMRushRank est la garantie d’un sérieux coup de pouce à votre PageRank.

Un élément est commun à tous ces scores : l’inertie. Mais ils miment en la matière le comportement du PageRank. Des optimisations SEO peuvent prendre des mois à faire leurs effets. Gagner un point sur n’importe lequel de ces indicateurs est un travail de longue haleine. C’est le côté ingrat de ce segment du marketing en ligne. Il faut donc bien garder à l’esprit que le SEO est un investissement de long terme par excellence.

LinkJuice.io